Kaamelott – Épisode fictif n°4 : Les Téléologues

Please connexion ou inscription pour aimer des posts.
News
Kaamelott Arthur Répurgateur
Quatrième épisode de la série fictive indépendante de Kaamelott, écrite par Buzit le Barde et illustrée par la Comté du Geek.
Ces contenus n’ont d’autres buts que de distraire les amateurs de la série Kaamelott et rendre hommage à son créateur Alexandre Astier. Les screenshots ont un objectif purement illustratif. Ils sont tirés des vidéos des épisodes de Kaamelott. Les noms qui ne font pas partie du domaine public restent la propriétés des auteurs. Le créateur de ces épisodes n’est en rien lié avec la série. Vous pouvez relayer ces contenus en veillant à toujours créditer la page Facebook de l’auteur ou à partager l’article directement. 

 

PROLOGUE

Dites donc Sire, vous m’aviez pas dit que vous dissimuliez un suppôt de Satan aux oubliettes ? C’est pas joli joli ça, hein ! Petit cachottier !

ARTHUR : Hein, de quoi ? qui ça ?
LE RÉPURGATEUR : Votre soi-disant terroriste là, Fearmac, Ferbach, Feurbach ou je sais pas trop…. De toute façon, personne est jamais fichu de bien comprendre son nom.
ARTHUR : Hein ? Quoi ? De qui vous m’parlez ?
LE RÉPURGATEUR : Votre terroriste là, c’est pas juste un dissident, c’est un déviationniste, un blasphémateur, un profanateur, un apostat, un impie, un païen, un violateur…
ARTHUR : Ça y est oui ? Vous avez fait le tour ? Ou vous en avez encore beaucoup comme ça dans votre dictionnaire de synonymes ?
LE RÉPURGATEUR : Heu ! Schismatique… Incroyant… hérésiarque…

ACTE 1 : dans les geôles de Kaamelott

ARTHUR : Bon c’est quoi ce cirque, moi je vous ai laissé là pour vous rendre service mais vous m’aviez promis de vous tenir à carreau.
LE RÉPURGATEUR : Sire, cet être malfaisant ose remettre en cause l’existence de Dieu tout puissant, créateur du ciel et de la terre !
FEURBACH : C’est des conneries : la religion c’est une aliénation et Dieu un mirage dans lequel les Hommes projettent leurs besoins !
ARTHUR : Ah carrément, donc là vous y aller en frontal !
LE RÉPURGATEUR : Mais je vais le cramer celui-là ; Sire laissez moi y foutre le feu… ksssss !
Dieu, il existe pas ! C'est un idéal inventé de toutes les qualités humaines positives. Au bout du compte, vous vous en servez pour que l'homme s’asservisse lui-même !
ARTHUR : C’est encore votre gangrène ? Parce que lui ça lui fait une belle jambe ! (pause) Je sais elle est facile, mais c’est pour calmer un peu le jeu, là, parce comme c’est parti, si j’ouvre, il vous crame direct.
LE RÉPURGATEUR : Au bûcher ! hérétique !
ARTHUR : Qu’est ce que je vous disais ! (pause, puis au répurgateur) Ah, au fait, vous l’aviez pas sorti celui-là tout à l’heure !
LE RÉPURGATEUR : Oui je me le mets toujours pour le coller avec « bûcher ».
FEURBACH : Expliquer les phénomènes par leur finalité c’est contraire au bon sens : une cause précède toujours ses effets. Vos discours chrétiens c’est juste pour aliéner le peuple ! Fummiiiers !
LE RÉPURGATEUR : Mais ne voyez-vous pas la vérité qui vous saute aux yeux, comme jailli de son petit nid douillet le frêle pois sauteur ? Dzoing dzoing ! Regardez la girafe, créature divine : Qui d’autre que Dieu, notre seigneur Dieu, lui a allongé son cou pour lui permettre de manger les feuilles des arbres ! Quel autre signe vous faut-il pour s’incliner devant tant de magnificence !
Prosterne toi, vil homme de peu de foi !
FEURBACH : J’peux pas ! (en montrant sa jambe) Pauvre imbécile… Et regardez votre tronche : vous croyez que votre Dieu vous a fait cette tête-là juste pour pouvoir y poser vot’ galure ridicule?
LE RÉPURGATEUR : Vade retro satanas !

ACTE 2

LE RÉPURGATEUR : Tout est l’œuvre de Dieu et son œuvre est en tout.
ARTHUR : C’est un peu des concepts chinetoque votre truc, les taoistes ont inventé ça largement avant vous je vous f’rais dire !
LE RÉPURGATEUR : Dieu est de tout temps et présent partout, (et pointant de l’index) là, là, et encore là…
ARTHUR : Faites quand même gaffe où vous mettez votre doigt du coup !
LE RÉPURGATEUR : Ne plaisante pas avec la présence de Dieu !
Sérieusement, vous croyez qu’on a un nez et des oreilles juste pour qu’un jour un type invente quoi ? Des… Binocles !?
LE RÉPURGATEUR : Diabolicus, diabolicum, diabolicārum, diaboliciōris !
FEURBACH : Mais je dis pas que ça sert à rien vos bondieuseries, c’est la première étape nécessaire pour qu’ensuite l’homme prenne conscience de son essence.
ARTHUR : Putain, la vache vous avez potassé
L’ultime finalité, c’est la révolution, la confiscation du capital !
ARTHUR : Attention ! Parce que si vous m’entraînez sur ce terrain on va pu être copains !
FEURBACH : Moi je vous le dis, supprimer Dieu ne doit pas enlever à l’homme ses devoirs et ses responsabilités ! Au contraire, elles prennent plus d’importance, car non imposées par la puissance divine.
ARTHUR : Là c’est déjà mieux, c’est hyper moderne, mais ça peut faire une base.

ÉPILOGUE

Mais bien sûr, c’est Dieu qui turbine tout ça, nous ne sommes que des marionnettes entre ses mains, des petits êtres de rien du tout ! Ô Gloire à toi Seigneur tout puissant !
ARTHUR (à Feurbach) : Faut arrêter vos conneries vous, parce que je vais pas pouvoir vous sauvez les miches à chaque fois !
FEURBACH : Nan c’est mon nouveau pote de cellule que vous m’avez mis l’autre jour, là ; c’est lui qui m’a bourré le mou.
NOIR
FEURBACH : Vas-y Karl, raconte z’y au monsieur.
.
.
.
.
Et on se dit à mercredi les Hobbits pour l’épisode numéro 5 ! Si vous les avez manqués, retrouvez les épisodes précédents : Épisode 3 ; Épisode 2 ; Épisode 1.

One comment on “Kaamelott – Épisode fictif n°4 : Les Téléologues

  1. Pingback: Kaamelott - Épisode fictif n°5 : La Comédie

Laisser un commentaire