Hissez haut, l’âme des pirates, jamais ne mourra

Please connexion ou inscription pour aimer des posts.
News

Affiche pirates des caraibes la vengeance de SalazarPirates des Caraïbes, l’une des sagas les plus mythiques et populaires de Disney revient ce 24 mai pour un cinquième opus, La Vengeance de Salazar, (Dead Men tell no Tales).

 

Un casting dantesque

Avec un casting toujours aussi impressionnant, le film s’annonce grandiose. Johnny Depp endosse évidemment à nouveau le costume du légendaire Jack Sparrow. Il est accompagné cette fois de Javier Bardem dans le rôle de l’antagoniste mort-vivant, de Brenton Thwaites qui interprète le fils du couple phare de la saga William Turner (Orlando Bloom) et d’Elizabeth Swan (Keira Knightley). Enfin, Kaya Scodelario prendra selon toute vraisemblance la suite de Penélope Cruz et de Keira Knightley dans le rôle féminin de premier plan du blockbuster.
Le casting semble respecter à la lettre le cahier des charges de la saga et dévoile l’intention de Disney de ne pas changer la recette qui a fait le succès des précédents opus.

 

Un retour très attendu

En outre le scénario du film semble prometteur et prétexte à une esthétique travaillée à base de monstres marins et de navires fantômes. Alors que le célèbre Capitaine Jack Sparrow traverse une mauvaise passe, le retour d’une de ses vieilles connaissances en la personne du terrifiant Capitaine Salazar n’est pas pour le réjouir. Le besoin de vengeance et de destruction de ce dernier lance le capitaine du Black Pearl dans la quête du Trident de Poséidon, qui fait de son possesseur le maître des océans.
On retrouve avec plaisir mais sans grande surprise le Capitaine Barbossa (Geoffrey Rush) au côté de son éternel rival pour l’épauler dans sa nouvelle aventure ; mais également les personnages Will Turner et Elizabeth Swan, les deux grands absents du décevant quatrième opus, dont la présence fut révélé par le trailer japonais.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ilA0dhXTS_w]

 

Un retour aux sources

Si la nouveauté n’a pas l’air au rendez-vous pour ce nouvel opus et que la sur-enchère à la référence est à craindre, n’oublions pas que c’est cette fidélité aux codes de La Malédiction du Black Pearl qui nous a tous séduit dans les opus deux et trois. Ce retour aux sources annonce La Vengeance de Salazar comme le volet qui fera oublier aux fans La Fontaine de Jouvence, et qui ré-intégrera Pirates des Caraïbes dans le panthéon de saga cultes du septième art.

pirates des caraibes

Laisser un commentaire