Les Elfes auraient un Aimbot génétique

Please connexion ou inscription pour aimer des posts.
News
Legolas vise

Le cheat dans le sang

Legolas Mumakil

Quand on vous dit « Elfes », vous pensez « hippies », « oreilles pointues », « blondes aux yeux bleus » mais surtout… « Tapettes » oui, d’accord, mais aussi « tireurs d’élite ». Que ce soit en pleine Forêt Noire, sur les désertiques terres de la Montagne Solitaire ou dans les sombres cavernes des Nains, les Elfes peuvent se targuer de faire un carton plein à chaque fois. Qui est le gagnant de chaque concours de tir à l’arc ? Un Elfe. Qui était Guillaume Tell ? Un Elfe. Qui a réussi à tirer une flèche à travers 12 fers de hache alignés ? Un Elfe (oui, on vous ment sur tout). Qui a gagné le dernier concours de beauté de la Terre du Milieu ? Un Elfe, mais ça on s’en fout.

L’origine de ce don propre aux longues oreilles pointues a donc été révélé : on sang doutait un peu, ce n’est pas qu’une histoire de veine. Les biologistes s’expriment alors :

« Un taux de midi-chloriens très précis… »

3,141 592 653 et des poussières, c’est le pourcentage dans le sang de ces cellules responsables des prouesses des Elfes. Et ce n’est pas un hasard si ce taux est mesurable chez tous les Elfes : comme les Elfes sont chiants au point de vouloir être parfaits jusqu’au bout, leur génotype contient une sorte de petite enzyme comptable, tout le temps le nez dans les tableurs, qui régule le taux de midi-chloriens. C’est ainsi elle qui produit tout, et qui détruit tout éventuel excédant, comme par exemple si on en injecte d’une façon ou d’une autre dans l’organisme. En effet, les midi-chloriens c’est comme le SIDA, mais sans le côté chiant. C’est la MST que tout le monde veut avoir, quoi… Bref, en cas d’excédant, l’enzyme enfile un bandana rouge, sort sa sulfateuse à particules chimiques, puis… Elle dézingue tous les midi-chloriens qui n’ont pas leur pass-Veinigo.

Après l’affaire du dopage, les elfes se dévoilent être de vrais petits cheaters.

Rambo
Nous avons tenté de l’interviewer, mais selon ses dires, « C’est pas sa guerre… »

Laisser un commentaire