Magicarpe Jump : Le nouveau né du Pokémon-Game

Please connexion ou inscription pour aimer des posts.
News

Magicarpe Jump

Sorti avant-hier sur Android et iOS, Magicarpe Jump prend la relève de Pokémon GO dans un tout autre registre. La période de chasse prend fin et laisse place à… l’élevage. Ni plus ni moins.

Ce casual game à la sauce tamagoshi devrait vous occuper pas mal de temps tant il est simple d’utilisation. Le principe ? Vous êtes un jeune éleveur de Pokémon appelé en renfort dans un petit village spécialisé dans la compétition de Magicarpe.

Pas n’importe quelle compétition, malheureux ! On vous le dit dès l’intro : au combat, le Magicarpe ne sert à rien. Du coup, le principe c’est d’apprendre au vôtre à sauter plus haut que les autres.

L’aventure en images

Bien choisir son Magicarpe

On va vous laisser commencer l’histoire comme un grand et parler tout seul à l’homme qui a fait venir vos talents dans son village. Nous, on se retrouve pour la première partie de Gameplay : la pêche.

La canne

Ici, il n’est nullement question de choisir un appât où une zone pour jeter la ligne. En fait, on vous laisse le choix entre trois canne à pêche, identiques, à vous de choisir celle que vous aller sélectionner. Au fil du jeu, vous allez débloquer des cannes à pêche plus performantes, qui permettront d’attraper des Magicarpe avec d’autres motifs (on y revient après).

La prise

Une fois fait, on retrouve le personnage au plan d’eau. Il attrape son Magicarpe et nous le présente :

Magicarpe péchéVoilà donc à quoi ressemble votre tableau de pêche une fois le Magicarpe remonté. On ne va pas parler des indications en haut de l’écran, on s’y intéressera plus tard.

Déjà, juste à côté du nom (Magicarpe par défaut) vous avez le sexe, une femelle ici. Vient ensuite le niveau et le niveau maximum. Ce dernier dépend de votre propre niveau. En début de partie il sera de 10, chaque prise de niveau l’augmente de 1.

Ensuite, le motif. On va en reparler après mais je fais déjà un petit point dessus. Il y a plusieurs bases, Normal et Bicolore par exemple, le but c’est de toutes les avoir vues.

La motivation ensuite. Chaque fois que vous finissez d’entraîner un Magicarpe (à savoir qu’il est à son niveau max et a combattu contre la ligue jusqu’à ne plus pouvoir passer), il augmente de 10%. En gros, votre Magicarpe gagnera N% de plus sur chaque augmentation de ses PS. Puissance de saut, en gros, qui déterminent jusqu’à quelle hauteur il peut aller.

Viennent ensuite les Bonus Individuels, c’est surtout à ça qu’il faut faire attention. Ici, on a un bonus de 143% sur les gains de PS en événements uniquement. En gros, ça veut dire que le bonus n’est actif que sur les gains de PS découlant d’événements (on le voit en détail après ;)). Vous pouvez avoir un bonus pour les événements, les entraînements ou la nourriture.

En cliquant sur « recommencer« , vous pouvez donc sélectionner une autre canne à pêche mais il vous en coûtera 10 diamants pour la première fois, 50 pour la seconde. En cliquant sur « je te choisis ! » vous gardez celui-là.

Le bassin

Une fois votre petit poisson rouge acquis, vous l’installez dans un bassin que vous pouvez customiser. C’est là qu’il va passer le plus clair de son temps et que vous aurez accès à tous les menus.

Généralités sur le bassin

Commençons par l’encadré qui se situe tout en haut. Vous y trouvez d’abord la Génération de votre Magicarpe : ici c’est la 11ème, ça veut dire que c’est le 11ème que je pêche et entraîne. Du coup, pourquoi n’avais-je que 90% de bonus ? Parce que lorsqu’un Magicarpe n’arrive pas à la fin de son entrainement, il ne rapporte aucun bonus. Nous y reviendrons en parlant des événements.

Sous cette indication, vous trouvez le nom de votre Magicarpe, que vous avez pu personnaliser (dans une limite de 12 caractères), et son sexe.

Vient ensuite la « puissance« , ici de 906PS, ce n’est pas grand chose mais ça monte assez rapidement avec des entraînements et de la nourriture.

Juste en dessous, le niveau sous la forme « Niveau actuel / Niveau max » et à côté la barre de progression du niveau en cours. Cette évolution correspond à votre nombre de PS, plus vous en avez, plus le Magicarpe est haut level. Une fois au niveau maximum, une pop-up vous informe que votre Magicarpe ne peut plus s’améliorer et qu’il est temps pour lui de se confronter à la ligue. On vous y téléporte directement et vous n’avez plus qu’à enchaîner les duels.

Sous cet encadré, à gauche, c’est votre niveau. Il augmente en remportant des duels, des ligues, et en finissant l’entraînement d’un Magicarpe.

Le petit appareil photo vous permet de faire une capture d’écran que vous pouvez partager sur Facebook ou enregistrer sur votre appareil.

A côté, le menu que nous verrons plus en détails ensuite. Il en va de même pour le village, en bas à gauche, la ligue, en bas à droite, et les entraînements au centre.

Baies, Pokémons, Bonus et Décorations

Je vous parle de nourriture depuis tout à l’heure, eh bien c’est ça. Les trucs qui se baladent un peu partout. Je vous remets une image pour que ce soit plus facile de vous repérer. C’est donc les différentes baies qui flottent. Vous pouvez cliquer dessus pour que votre Magicarpe les mange. Chacune d’elles augmentent plus ou moins les PS de votre Pokemon.

Vous pouvez aussi voir qu’un Tiplouf squatte le bassin : il s’agit d’un Pokemon ami. Toutes les 2h environ, vous pouvez déclencher son pouvoir. Tiplouf donne 1 point d’entraînement supplémentaire tandis que Pikachu, à la surface, donne environ 4K de PS à votre Pokemon.

La Pokéball, quant à elle, est un bonus qui apparaît de temps en temps, comme pour les baies. Vous les ouvrez en cliquant dessus et elles vous rapportent généralement des pièces ou des diamants. Il y en a des rouges et des dorées.

Le panneau en bas à gauche est une décoration. Vous pouvez en acheter et en disposer plusieurs, chacune ayant un bonus différents.

Petite précision : le Magicarpe que vous voyez en arrière plan nage juste sans but, il s’agit du prédécesseur de celui que vous élevez actuellement.

La surface

Vous passerez sûrement moins de temps à la surface que dans les bas-fonds. Après tout, il n’y a pas grand chose à y faire…

Vous pourrez déjà y trouver vos Pokemon Amis terrestres, comme Pikachu, ainsi que trois petits éléments sympathiques mais pas forcément utiles.

La petite télé que vous apercevez, déjà, vous renvoie sur une vidéo YouTube dont le sujet est Magicarpe. Je ne sais pas si il y en a plusieurs, mais je suis tombée comme ça sur une musique assez sympa.

Au dessus, le panneau, c’est un peu l’Astuce Dresseur des jeux DS. On vous y donne une petite info, pas toujours utile, sur le GamePlay du jeu.

À droite, on ne le voit pas ici, il y a un autre panneau. Celui-ci vous permet, si vous avez lié votre compte Facebook, de comparer votre score de saut avec vos amis.

Les menus

Menu joueur

Dans le menu « éleveur », accessible en appuyant sur votre niveau en haut à gauche du bassin, vous retrouvez les informations concernant votre partie. En premier votre rang d’éleveur et la barre de progression jusqu’au niveau suivant. Juste en dessous, le nombre de points d’XP qu’il vous manque. Vous les obtenez sous forme d’étoiles lorsque vous finissez une étape de ligue ou que vous changez de génération de Magicarpe.

À gauche, votre personnage et son Magicarpe actuel sont représentés.

A droite de cette image, vous avez votre nombre de pièces, qui permettent d’acheter et d’améliorer baies et entraînements. Vient ensuite le nombre de diamants qui permettent d’acheter des décorations, des objets spéciaux et des Pokémon Amis. Finalement des bonbons que vous utilisez pour améliorer les Pokémon Amis et augmenter l’effet du bonus qu’ils vous apportent.

On a ensuite un système de badges. Vous en remportez un chaque fois que vous battez une Ligue. Comme vous le voyez, il y en a 6 en tout.

En dessous, je ne le montre pas, il s’agit simplement de la fenêtre vous permettant de modifier le nom de votre Magicarpe.

Menu de base

Le menu de base est accessible en cliquant sur « menu » en haut à droite du bassin. Vous y trouvez d’abord votre objectif, à savoir la ligue à vaincre, et, en appuyant sur « Détails », vous pouvez en apprendre plus là-dessus.

Les différentes icônes en dessous vous permettent, pour les deux premières, d’installer et de déplacer les décorations de votre bassins et d’accéder à votre inventaire pour utiliser des objets.

Les Hauts Faits sont des objectifs à compléter (manger tant de nourriture, atteindre telle génération, battre telle ligue, …) et vous permettent de remporter diamants et pièces.

« Achat » correspond simplement à la boutique où vous pouvez acheter des Diamants et des Billets, échangeables contre différents éléments à la place des Diamants. Quant aux paramètres, ils sont finalement assez basiques.

Village

Le village, accessible en bas à gauche de l’écran, vous donne accès à trois menus différents.

Boutique de pièces

Le premier est sobrement appeler « Boutique Pièces« . Vous y trouvez deux catégories différentes : la nourriture et les entraînements.

Respectivement, ils permettent de débloquer de nouvelles baies et de les améliorer en déboursant quelques pièces. Au début ça ne coûte pas forcément cher, mais ça fini quand même par être un peu difficile à gérer. Du coup il faudra être astucieux. Sous chaque nom de baie, vous avez un indicateur sur ce qu’elle vous rapporte de base.

Quant aux entraînements, il s’agit du même principe : vous en débloquez et vous les améliorez.

Boutique de Diamants

Vient ensuite la Boutique Diamants. Cette fois-ci, vous avez accès à trois rubriques différentes. Les Objets d’Amitié vous permettent de débloquer de nouveaux Pokémon Amis et de les améliorer, comme Pikachu et Tiplouf que nous avons vu tout à l’heure. Ils vous apportent des bonus sur différents points du jeu.

Les décorations vous permettent de débloquer de quoi décorer votre bassin. Les décorations achetées, même non installées, sont effectives.

Finalement, les objets. Un peu de tout : récupérer des points d’entrainement, de ligue, avoir un bonus de PS…

Tout ici, bien sûr, s’achète avec des diamants.

Archives

On passe à la dernière rubrique : les archives.

Vous pouvez y voir votre progression dans les différents éléments à débloquer au cours du jeu.

D’abord, les Palmarès : simplement les Ligues déjà terminées. Ensuite les Motifs : on en a parlé tout à l’heure, vos Magicarpes peuvent en avoir des différents, classifiés en fonction de leur base. Il y a les Normaux, les Koï ou encore les Bicolore. En tout, 7 catégories et 19 motifs différents. Pour le moment en tout cas !

Ensuite, les événements. C’est un pourcentage des événements aléatoires que vous avez déjà débloqués. Il y en a 34 en tout, pour le moment encore une fois.

Ensuite, dans statut, vous trouvez vos différents stats concernant votre Magicarpe actuel. Génération, Nom, Motif, Bonus de Motivation et Individuel, PS, Nombre de baies mangées, Nombre d’entraînements, d’Evénements, ou encore les victoires en ligue et les Bonus de Bassin actifs.

Les Entraînements

Après un petit écran pendant lequel il est choisi, aléatoirement, quel entraînement devra subir votre Magicarpe, vous arrivez à celui-ci.

Pas grand chose à dire sur ce coup-ci, tout est automatique vous n’avez donc qu’à faire défiler le texte. Après ça, on vous affiche les résultats. Les gains de PS dépendent de l’amélioration des entraînements, donc là aussi il faudra le prendre en compte quand vous le ferez.

Les événements aléatoires

Après les entraînements et les duels de ligue, il arrive qu’un événement aléatoire se déclenche. Généralement vous les repérez assez rapidement puisque le dialogue change.

Une fois lancé, vous pouvez avoir du positif ou du négatif… Certains n’ont qu’une seule issue, c’est le cas de celui que vous présente l’image, mais d’autres sont plus cruels.

Il arrivera, pour ma part j’ai trouvé 5 événements de ce type, que vous tombiez sur des choix multiples. L’un vous permet de gagner des PS, l’autre vous en fait perdre, ou pire… Vous pourriez voir votre Magicarpe emporté par un Roucarnage ou explosé par un Voltorbe. Et dans ce cas là : changement de génération.

Dans tous les cas c’est aléatoire : une fois, cette Pokéball brillante sera un cadeau, une autre ce sera une saloperie de bestiole qui vous explose à la face. A vous de voir si vous jouez la carte de la prudence ou pas

.

.

.

Les ligues

La carte

Alors, voilà la carte sur laquelle vous évoluez pour aller d’un duel à un autre. Le principe est assez simple et vous n’avez au final rien à y faire

Pour engager un duel, vous n’avez qu’à cliquer sur votre personnage, une fenêtre s’affiche pour montrer votre adversaire, comme on le verra dans « Les duels« , et c’est tout.

Les différents duels sont marqués par des Pokéballs, mais la Ligue se divise en paliers de 5 duels. Tous les 5 tours vous avez donc une Superball, et pour le tour final une Hyperball.

D’une ligue à l’autre, vous avez de plus en plus de tours pour remporter la médaille. De ce que j’en ai compris, ça augmente de 5 à chaque fois. La première ligue fait 5 tours, la suivante en fait 10 et ainsi de suite.

Les récompenses

Sur ce menu, accessible en bas à droite de l’écran de Ligue, vous avez accès à un aperçu des récompenses que vous pouvez gagner en remportant les différents tours marqués par des Superball ou Hyperball.

Plus vous avancez, plus les récompenses sont grosses. On peut avoir de simples diamants comme des objets permettant d’avoir un nouveau Pokemon Ami. C’est le cas ici, avec le Vase Octillery.

Techniquement ça ne vous est pas très utile mais si, comme moi, vous aimez prévoir vos achats à l’avance, ça peut être un bon plan… Inutile d’acheter un Pokemon Ami que vous allez débloquer. De même, ça vous permet de savoir si c’est bien raisonnable de dépenser des Diamants…

Les duels
Préparation

Alors toute l’essence du GamePlay est là. Tout ce que vous avez fait jusque là c’est pour CE moment précis… Est-ce que ça valait le coup ? Je l’ignore. Non, sans doute pas, mais il faut attaquer.

Donc une fois cliqué sur votre personnage, sur la carte de Ligue, vous vous retrouvez devant ça. Soit vous avez déjà affronté l’adversaire avec un autre Magicarpe, auquel cas vous connaissez ses PS, soit c’est la première fois et vous ne les avez pas.

Dans tous les cas il va bien falloir attaquer… Alors c’est parti.

Duel

Si vous avez déjà combattu pour ce duel, un message vous invitera à le passer pour accéder immédiatement aux résultats. Faites le. Vraiment.

Si c’est la première fois ou que vous êtes masochiste, vous allez être confronté au duel. D’abord, le présentateur un peu nul présente l’affrontement. Et ce à chaque duel. Oui.

Ensuite, les deux Magicarpes s’envolent, haut dans le ciel… Et atterrissent ensuite en s’écrasant sur le sol au point d’y faire deux trous en forme de Magicarpe.

Les résultats s’affichent alors.

Résultats

Que vous ayez gagné ou perdu, le tableau ci-contre s’affiche. Vous y voyez le détail des mètres sautés et des PS de chaque Magicarpe, ainsi que le numéro de tour.

Une fois ceci « étudié » vous pouvez cliquer sur OK et accéder à votre récompense. Quelques pièces, pas plus… Décevant ? Un peu, mais l’important est d’aller le plus loin possible pour en gagner de plus en plus.

En route !

Bien maintenant que nous avons fini, j’espère que vous pourrez appréhender le jeu plus efficacement ! En tout cas, vous avez les clés en main pour un démarrage réussi

On espère que le jeu vous plaira autant qu’à nous, on s’éclate bien dessus mine de rien… N’hésitez pas à partager vos impressions et avis sur ce nouveau né du PokéGame !

3 comments on “Magicarpe Jump : Le nouveau né du Pokémon-Game

  1. J’ai installé ce jeu sur mon iPhone et je dois avouer que c’est l’une de mes applis préférées. Le gameplay est facile à comprendre et c’est amusant de voir l’évolution de son Magicarpe. C’est un jeu que je recommande. Sinon, je joue aussi à Bat-Bat Furax sur cette appli : https://itunes.apple.com/fr/app/prizee-des-jeux-des-cadeaux/id1156923333?mt=8 . Dans ce titre, c’est un raton laveur qui est au centre du gameplay et il faut être adroit pour le faire rebondir.

  2. Il y a moyen de récupérer tout les points d’entraînement et de passer le temps d’attente des capacités spéciales des pokémons (Pikachu,Tiplouf etc) en changeant l’heure de l’appareil. Je sais pas si ca sera changé, mais voila, si quelqu’un veut en abuser 😉

Laisser un commentaire